Démarche artistique

 

 

 

Dans ma pratique artistique, je cherche à mettre en évidence les enjeux liés à la perception humaine et comment notre regard et notre subjectivité contribuent à la construction du monde dans lequel nous vivons. Selon Kant, « nous ne voyons pas le monde tel qu’il est, mais tel que nous sommes ». De cette façon, je cherche à questionner dans quelle mesure notre univers est un miroir de notre subjectivité et par quels phénomènes nous projetons nos croyances et nos histoires dans le monde. Je remets en question comment se fait la rencontre entre la subjectivité et la réalité ou encore, comment je me suis inscrite et je laisse mes traces dans un monde déjà créé. Et encore, dans un sens inverse, comment les choses présentes dans le monde sont porteuses d’affects et de subjectivité.

 

Dans ce sens, je me tourne vers des moments fugaces, vers le banal, l’ordinaire et tout ce qui est rejeté, inaperçu ou éphémère pour essayer d’appréhender ce qu’ils disent à propos de moi et des autres. Pour moi, c’est dans les moments et choses les plus ordinaires que se trouvent des pistes de cet interstice entre l’intérieur et l’extérieur, la subjectivité et l’objectivité, car c’est dans cet espace transitionnel qu’on trouve la spontaneité et l’expression la plus authentique des affects.

 

Que ce soit à travers des images du plancher d’une station de métro ou par des objets ordinaires ou jetés, je cherche ces traces, ces indices du passage singulier de l’expression subjective humaine dans le monde.

086A9526 copie.jpg